Point sur les nuisances olfactives sur le bassin de Lacq

Une explication sur l'origine des nuisances signalées depuis juillet 2015  émerge, elle est en cours de confirmation par une série de tests et des progrès sont enregistrés.
 
Les fortes odeurs de « gaz de ville » générées par un incident sur la Station de Traitement des Eaux Biologiques début novembre sont à écarter du processus de recherche en cours.

Pour en savoir plus, consultez la lettre d'information n°3 d'Induslacq  sur le site de la CCLO.

22.01.2016