20 ans du SSIAD : conférence débat suivie d'un apéritif dinatoire

Pour fêter ses 20 ans d'existence, le Service de Soins Infirmiers à domicile du bassin de Lacq (ancien canton de Lagor) organise le 16 novembre à 18h à la salle des fêtes de Lagor, une conférence-débat sur le thème « Réactiver les solidarités familiales dans le soutien à domicile » animée par le sociologue Michel Billé. L’entrée est libre et gratuite.

Un buffet dînatoire clôturera la soirée anniversaire, gratuit sur inscription
le plus tôt possible au 05 59 71 72 84 (secrétariat du SSIAD).

C’est en 1989 qu’est née l’idée d’apporter bien-être et soins d'hygiène aux personnes âgées ou dépendantes qui souhaitaient demeurer le plus longtemps possible chez elles. Il n’existait rien en dehors de l’hospitalisation ou de la maison de retraite.

Il aura fallu attendre 8 ans pour qu’enfin, en 1997, naisse le Service de Soins Infirmiers à Domicile du canton de Lagor qui deviendra plus tard le SSIAD du Bassin de Lacq.

"C’est ce parcours et surtout le travail remarquable et le dévouement de chacun, équipe soignante comme bénévoles que nous voulons mettre à l’honneur en fêtant les 20 ans du SSIAD" expliquent, lors d'une réunion de préparation, le directeur du service Michel Alzuyet et les fondateurs toujours administrateurs de l’association loi 1901 "Aide et Maintien à domicile des Personnes Agées du Bassin de Lacq" qui gère administrativement le service.

 

"A l’époque, si nous avions imaginé le nombre d’interlocuteurs à convaincre, la complexité des démarches administratives, et le temps que cela prendrait, nous aurions renoncé", se remémore avec encore beaucoup d’émotion Emile Barzu, secrétaire.

"Nous étions peut-être un peu naïfs mais heureusement indéfectiblement convaincus du bien-fondé de notre démarche, c’est cet enthousiasme qui nous a fait tenir jusqu’à la création de l’association en 1993 puis enfin du service de soins en 1997" renchérit Jacqueline Dubreuil, fondatrice et actuelle Présidente de l'association.

Que de chemin parcouru depuis les débuts chaotiques du service qui a failli aussitôt être fermé par l’organisme équivalent de l'ARS d'aujourd'hui suite au départ soudain de l’infirmière coordinatrice, organe directeur indispensable à son fonctionnement.

Un bilan très positif

"En 20 ans nous sommes fiers d’avoir pu aider 530 personnes à rester chez elles, voire pour certaines jusqu'à la fin de leur vie" ajoute Michel Alzuyet.

Le SSIAD est une structure médico-sociale dont les principales missions sont de maintenir à domicile le plus longtemps possible la personne âgée et/ou dépendante, d'éviter ou retarder l'hospitalisation et assurer des soins lors du retour à domicile, de prévenir, suivre et accompagner les personnes âgées et dépendantes dans leurs difficultés quotidiennes, enfin d'accompagner dignement les situations de fin de vie.

Il fonctionne aujourd'hui avec un budget de 530 000 euros et une équipe soignante de 16 personnes soit 11 équivalents temps plein et œuvre sur les 14 communes qui composent l'ancien canton de Lagor.

Sa capacité d'accueil autorisée est passée de 15 à 43 places dont une est destinée aux adultes de moins de 60 ans très lourdement handicapés. En réalité, compte tenu d'une forte demande locale, le service prend en charge en permanence entre 50 et 55 patients.

C'est une structure qui apporte "une belle réponse au vieillissement" conclut Jacqueline Minjou, vice-présidente de l'association, nous espérons poursuivre le travail accompli et continuer d’améliorer la qualité de service mais l’avenir reste incertain.

En effet, beaucoup de questions se posent : le bénévolat va-t’il durer ? Qu’en sera-t’il des financements et du service de proximité en cette période de regroupements et de restrictions budgétaires ? …

Les membres du bureau préfèrent regarder l'avenir avec espoir et détermination et préparent avec enthousiasme l'anniversaire du SSIAD qui aura lieu à Lagor le 16 novembre prochain.

31.10.2017