Le groupe Fonroche s’installe sur le bassin de Lacq

C’est bien Mourenx que le groupe lot-et-garonnais a choisi pour implanter sa filiale Biogaz. L’unité de méthanisation, appelée BioBéarn, sera construite sur une parcelle de la friche industrielle Rio Tinto cédée par la CCLO. Son activité démarrera en 2021.

Ce nouvel industriel « vert » va produire 102 000 MWh de gaz par an ; ce qui permettra de couvrir l’équivalent de 60 % des besoins de la population du territoire. De plus, il traitera 100 000 tonnes de déchets issus de l’industrie agroalimentaire et permettra aux agriculteurs de renoncer à l’utilisation de 2 500 tonnes d’engrais chimiques par an.  L’activité de BioBéarn sera génératrice d’une baisse de 25 000 tonnes d’émission de CO2 dans l’atmosphère.

Le groupe Fonroche va donc investir sur le bassin de Lacq 30 millions d’euros et créer une dizaine d’emplois directs. Son activité générera également une trentaine d’emplois indirects dans le transport, la maintenance et la valorisation des déchets.

L’énergie verte est au cœur de la stratégie de la CCLO qui avait détecté dans son Plan climat air énergie territoire (PCAET) que les entreprises et particuliers du bassin consommaient déjà 70 % de l’énergie produite grâce aux différentes unités d’énergies renouvelables existantes. L’objectif de demain sera donc de devenir excédentaire grâce au développement de ces énergies. La CCLO, en lien avec Chemparc et plusieurs partenaires industriels, a déposé et déposera différents dossiers pour répondre aux appels à projet de l’Etat favorisant la transition énergétique et le développement industriel.

Por: info CCLO
18.12.2018