Lagor : son cheptel mourait faute de soins

1 000 euros d'amende dont 500 avec sursis. Telle est la peine à laquelle a été condamné hier après-midi un éleveur de Lagor. Il était accusé d'avoir laissé mourir son bétail faute de lui avoir prodigué des soins suffisants, de ne pas l'avoir nourri ou du moins pas suffisamment, et encore d'avoir laissé ses bêtes dans des... Lire la suite

Por: La Rép des Pyrénées
11.05.2011